Explorer des ressources issues du capital naturel des exploitations pour l’alimentation et la santé des ruminants en agriculture biologique - SourceN

SourceN - Projet exploratoire (2022 - 2024)

Explorer des ressources issues du capital naturel des exploitations pour l’alimentation et la santé des ruminants en agriculture biologique - SourceN

Dans un contexte de fortes incertitudes climatiques, la mobilisation durable de ressources alimentaires pour les animaux dans les exploitations de ruminants est questionnée en termes de quantité et de qualité. L’utilisation de nouvelles ressources végétales peut s’avérer une des alternatives pour produire suffisamment et durablement. Dans SourceN, nous explorons dans quelle mesure des ressources atypiques issues du capital naturel des exploitations d’élevage de ruminants peuvent être mobilisées en termes de complémentation fourragère et de « valeur santé » animale et cela, sans compromettre leur pérennité et leur rôle d’habitat pour la biodiversité.

OBJECTIFS

Le projet SourceN explore dans quelle mesure des ressources atypiques issues du capital naturel des exploitations d’élevage de ruminants peuvent être mobilisées en termes de complémentation fourragère et de « valeur santé » animale et cela, sans compromettre leur pérennité et leur rôle d’habitat pour la biodiversité. Ce faisant, SourceN repose sur la volonté de concrétiser les principes de l’agroécologie et envisage l’AB comme un mode d’exploitation prototype présageant des utilisations futures de ce capital naturel.

Le projet s’appuie sur 4 dispositifs expérimentaux INRAE et 2 exploitations partenaires dans lesquels 3 catégories de ressources seront analysées (plantes aquatiques ou de milieux humides, plantes des milieux interstitiels provenant de formations ligneuses ou de l’herbe de vergers, et prairies naturelles marginalisées).

MOYENS

Ruminants et fourrage
© © INRAE

Le projet est organisé en deux tâches, la première visant à produire des connaissances biotechniques sur ces ressources et la deuxième à construire et à mettre à l’épreuve un protocole d’évaluation de l’intérêt d’utilisation de ces ressources dans les systèmes d’élevage. Ce protocole sera ainsi mobilisable pour une traque aux nouvelles ressources dans des projets ultérieurs. SourceN mobilisera plusieurs disciplines pour une meilleure connaissance de la valeur nutritive, de la valeur santé, du rôle et de la place de ces ressources dans les systèmes. Le projet fera appel à l’agronomie et en particulier à la zootechnie des systèmes d’élevage qui permettra d’étudier la place de ces ressources atypiques dans l’alimentation animale et le système fourrager. La biochimie sera mobilisée pour la réalisation des analyses des composantes nutritives et santé animale des végétations. La mobilisation des connaissances expertes en écologie sera nécessaire pour aborder la question de ces ressources qui sont, sur les fermes, également des habitats pour la biodiversité, ou des composantes de la biodiversité qu’il est nécessaire de préserver. Enfin, SourceN mobilisera des travaux récents sur le métabolisme des agrosystèmes issus des démarches d’analyse des réseaux écologiques ainsi que des méthodes d’analyse coût-bénéfice pour analyser leurs usages et leurs rôles au sein des systèmes.

Participants

Unités INRAE

  • UE Saint-Laurent-de-la-Prée
  • UE Ferlus, Lusignan
  • Aster, Mirecourt
  • UMR Herbivores,Theix
  • UERI, Gotheron
  • UR P3F, Lusignan

Partenaires

  • Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB)
  • GAEC de Trévarn
  • GAEC de la Barge

 

Voir aussi

Date de modification : 17 juillet 2023 | Date de création : 21 février 2022 | Rédaction : ED