Conceptions et apprentissages autour des processus d’écologisation à l’échelle des systèmes agri-alimentaires territoriaux - ECOSYAT

ECOSYAT - Projet exploratoire (2020 - 2022)

Conceptions et apprentissages autour des processus d’écologisation à l’échelle des systèmes agri-alimentaires territoriaux - ECOSYAT

Les initiatives territoriales visant à relocaliser l’alimentation et/ou promouvoir des formes plus durables d’agriculture se multiplient. Malgré cet engouement commun, les visions peuvent être différentes selon les acteurs.

OBJECTIFS

Les initiatives territoriales visant à relocaliser l’alimentation et/ou promouvoir des formes plus durables d’agriculture se multiplient. Malgré cet engouement général, la diversité réelle des visions à l’œuvre est souvent laissée à l’arrière-plan.

L’hypothèse explorée dans ce projet est que l’écologisation d’un système agri-alimentaire territorial suppose un processus d’apprentissage collectif sur les mécanismes de la transition, qui doit engager l’identification et la mise en partage des différentes visions des acteurs de ce système. La trajectoire d’écologisation doit se construire non seulement avec les acteurs qui portent ou accompagnent les transitions, mais aussi les acteurs socio-économiques et citoyens affectés et concernés

REALISATIONS

Ce projet a mobilisé un collectif interdisciplinaire (sociologie, ethnologie, écologie, géographie, agronomie, aménagement) sur 5 terrains d’étude ruraux et urbains, contrastés tant au regard de la place qu’y occupe l’AB que du type de dynamique territoriale à l’œuvre : Sud Ardèche, Plaine des Vosges, Plaine de Valence, Mouans-Sartoux et vallée de la Drôme.

Les résultats s’articulent autour de 4 points :

Photo ECOSYAT
© © INRAE / S Penvern
  • Un outil d’explicitation de différentes visions de l’écologisation a été construit et mis à l’épreuve auprès de chercheurs, d’étudiants et d’acteurs engagés ;
  • L’AB s'avère occuper une place particulière dans les transitions territoriales : elle peut apparaitre comme un modèle « dépassé » face aux enjeux d’écologisation, mais reste le plus souvent au cœur des projets de transition en faisant elle-même l’objet d’une diversité de visions ;
  • La confrontation des cas d’études a montré l’importance des cadrages institutionnels mais aussi des effets de cadrage liés aux acteurs et structures leaders dans les projets de transition ainsi qu’aux méthodes privilégiées par les acteurs qui accompagnent ces projets (consultants, animateurs etc.) ;
  • Les modes de gouvernance et de mobilisation des acteurs sont déterminants pour ouvrir ou au contraire canaliser les débats sur les voies de transition, selon qu’ils favorisent ou empêchent une mise en partage des visions.

Ces analyses et discussions avec les acteurs des territoires étudiés, lors d’un séminaire final, ont débouché sur la construction d’un recueil de principes facilitant la prise en compte de la diversité des visions, destiné aux acteurs de l’accompagnement.

Participants

Unités INRAE

  • AGIR, Toulouse
  • ASTER, Mirecourt
  • CESAER, Dijon
  • Écodéveloppement, Avignon
  • LESSEM, Grenoble
  • MOISA, Montpellier
  • SADAPT, Grignon
  • UERI, Gotheron

Partenaires

  • Sociologues indépendants, France
  • Université de Grenoble, France
  • ITAB, France

 

Voir aussi

Téléchargez

Les publications issues du projet

Et d'autres articles soumis ou en cours de rédaction

Date de modification : 18 juillet 2023 | Date de création : 03 juin 2021 | Rédaction : Com