Évaluation de la multifonctionnalité des agroécosystèmes dans un contexte d’expansion spatiale de l’agriculture biologique - MULTIFUNK

MULTIFUNK - Consortium (2021 - 2021)

Évaluation de la multifonctionnalité des agroécosystèmes dans un contexte d’expansion spatiale de l’agriculture biologique - MULTIFUNK

Les effets de l’agriculture biologique (AB) sur la biodiversité et les fonctions qu'elle supporte restent mal connus. Il existe une forte variabilité des performances écologiques, agronomiques et économiques de l’AB et peu d’études ont quantifié les synergies et les antagonismes entre ces performances. Ce consortium cherchait à éprouver, sur des données collectées à l’échelle nationale, un cadre d’analyse des effets d’une expansion spatiale de l’AB sur différentes composantes de la biodiversité et des services rendus pour évaluer les relations entre performances écologiques, économiques et agronomiques de l’AB.

CONTEXTE

La mise au point de systèmes de culture agroécologiques, optimisant les fonctions écosystémiques supportées par la biodiversité, apparaît comme une voie prometteuse pour concilier empreinte environnementale réduite et activité économique viable. L’AB est souvent suggérée comme un modèle agroécologique qui permet de favoriser la biodiversité, ainsi que certaines fonctions écosystémiques clés. Cependant, il existe une forte variabilité des performances et les facteurs environnementaux (ex. pratiques, paysages, climat) qui modulent ces performances restent encore mal connus.

REALISATIONS

Paysage italien

Partant d’un cadre d’analyse commun permettant de mesurer la multifonctionnalité des systèmes de culture, le consortium MULTIFUNK a tout d’abord permis la création d’une base de données unique caractérisant les performances écologiques (ex. communautés de carabes, régulation des bioagresseurs), agronomiques (ex. rendement, utilisation de produits phytosanitaires) et économiques (ex. marge semi-nette) de 297 systèmes de culture sur 9 cultures différentes répartis sur le territoire national et sur un gradient de surfaces conduites en AB.

L’analyse exploratoire de ces données a ensuite permis de mettre en évidence :

  • l’importance majeure de la quantité d’habitats semi-naturels dans le paysage (seule ou en interaction avec les modes de conduites locaux) sur une majorité de performances individuelles des systèmes de culture ;
  • aucune différence de multifonctionnalité moyenne entre systèmes conduits en AB et en conventionnel, mais des profils de performances contrastés entre systèmes ;
  • aucun impact a priori de la proportion des surfaces en AB sur les performances locales des systèmes étudiés. Ce dernier point reste à affiner de même que l’effet propre des pratiques culturales.

Ces analyses confirment l’importance de combiner certaines pratiques locales et des infrastructures agroécologiques dans le paysage pour favoriser la multifonctionnalité des systèmes de culture. Des analyses complémentaires sont actuellement en cours pour comprendre l’effet des pratiques et du paysage sur les synergies et les antagonismes entre performances multiples.

Participants

Unités INRAE

  • Agroécologie, Dijon
  • Agronomie, Grignon
  • BAGAP, Rennes
  • DYNAFOR, Toulouse
  • IGEPP, Rennes
  • PSH, Avignon
  • SAVE, Bordeaux

 

Voir aussi

Téléchargez

Publications issues du consortia

Ostandie, N., Giffard, B., Tolle, P., Ugaglia, A. A., Thiéry, D., & Rusch, A. (2022). Organic viticulture leads to lower trade-offs between agroecosystem goods but does not improve overall multifunctionality. Agricultural Systems, 203, 10348

Rusch, A., Beaumelle, L., Giffard, B., & Ugaglia, A. A. (2021). Harnessing biodiversity and ecosystem services to safeguard multifunctional vineyard landscapes in a global change context. In Advances in Ecological Research (Vol. 65, pp. 305-335). Academic Press

Date de modification : 17 juillet 2023 | Date de création : 03 juin 2021 | Rédaction : Com