Marchés expérimentaux des vins bio et innovations produits - VINOBIO

VINOBIO - Projet exploratoire (2023 - 2024)

Marchés expérimentaux des vins bio et innovations produits - VINOBIO

La production sous certification AB entraîne souvent des surcoûts notamment liés à la variabilité des rendements. Ces surcoûts peuvent être en partie compensés par un renforcement du consentement à payer (CAP) des consommateurs.

OBJECTIFS ET ENJEUX

Le renforcement du consentement à payer (CAP) des consommateurs est motivé par des considérations sanitaires, environnementales et/ou gustatives. Néanmoins, le CAP peut être affecté par :

  1. la concurrence de nombreuses autres allégations environnementales et sanitaires,
  2. l’évolution des connaissances et croyances vis-à-vis de la certification.

Le projet VINOBIO s’intéresse à ces deux questions dans le cas du vin, en mesurant l’évolution des CAP en fonction de l’information délivrée sur les produits, dans le cadre de marchés expérimentaux (consentement à payer après dégustation).

Ainsi la valorisation du vin bio sera étudiée au regard d’autres innovations emblématiques de la filière viticole dont l'acceptation sera évaluée : en amont, les innovations variétales (nouveaux cépages facilitant la réduction des pesticides et/ou l’adaptation au changement climatique) ; en aval, les innovations concernant la réduction/élimination des intrants œnologiques, souvent considérée comme une garantie sanitaire et un gage de ‘naturalité’ pour les consommateurs.

MOYENS

Jury de consommateurs de vin dans une salle de test
© © INRAE - Bordeaux Sciences Agro

L’originalité du projet réside dans la mise en place, par une équipe pluridisciplinaire (économie expérimentale, agronomie, viticulture, œnologie…), de dispositifs expérimentaux contrôlés, garantissant des comparaisons pertinentes entre des vins sélectionnés à l’échelle parcellaire et un suivi précis de leurs caractéristiques agronomiques et œnologiques en fonction de leurs modalités de production (vins natures, vins sans sulfites ajoutés, vins issus de cépages résistants en AB ou non et vins conventionnels).

Une démarche de science participative sera adoptée entre chercheurs et acteurs de terrain, pour réfléchir aux conséquences des résultats en termes de questions de recherche et de stratégie de marché dans un contexte de coexistence des vins bio avec d’autres produits issus d'innovations.

Participants

Unités INRAE

  • BSE, Bordeaux 
  • ETTIS, Bordeaux
  • Œnologie, Bordeaux 
  • SAVE, Bordeaux

Partenaires

  • Syndicat des vignerons bio de Nouvelle-Aquitaine
  • Château Couhins

 

Voir aussi

Date de modification : 17 juillet 2023 | Date de création : 05 mai 2023 | Rédaction : AV